AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Propagande d'Auguste?

Aller en bas 
AuteurMessage
Erysichthon
Nomade de la steppe
avatar

Masculin Nombre de messages : 7
Age : 56
Localisation : Ath
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Propagande d'Auguste?   Jeu 12 Nov 2009 - 23:49

Ave Antiquophiles !


J'ai dernièrement eu une réflexion sur le comment de la propagande d'Auguste. J'avais lu qu'il utilisait entre autres les poètes contemporains à son époque comme Ovide, Virgile, Horace ou autre Tite-Live, attirés auprès de lui par Mécène (Quel grand homme ! I love you ), pour le faire accepter au sommet de Rome king . Pourtant, cette idée n'avait pas été approfondie dans l'article Crying or Very sad ...
Pourriez-vous me donner plus de détails à ce sujet?
Merci d'avance Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deck
Rambo des bacs à sables...
avatar

Masculin Nombre de messages : 674
Date d'inscription : 13/02/2006

MessageSujet: Re: Propagande d'Auguste?   Ven 13 Nov 2009 - 0:45

Pour ce qui est de Virgile, il me semble me rappeler qu'une de ses oeuvres lui a été commandée par Auguste, mais mes souvenirs remontent à mes anciens cours de latin, et ca commence à dater maintenant..

Je vais vous dire ce que je me rapelle, mais c'est à confirmer!
Il me semble que l'Eneide était censée être une ode à Auguste, rendant à l'empereur ce qui lui appartient, et de dépeindre à travers l'oeuvre comment il fit la gloire de Rome.
Et il me semble enfin qu' Enée vient en fait en substitution à Auguste à la fin..

_________________
Ceux qui oublient le passé sont condamnés à le revivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre
Le Grand (1,85 m.)
avatar

Masculin Nombre de messages : 1709
Age : 33
Localisation : Québec
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Propagande d'Auguste?   Ven 13 Nov 2009 - 0:47

En fait, Auguste, bien qu’adopté de façon posthume par son grand-oncle Jules, n’était qu’à la base qu’un modeste citoyen équestre (et non d’une vieille famille consulaire et patricienne).

Les œuvres littéraires du Principat d’Auguste n’ont donc de cesse de rappeler sa « grandeur » en restaurateur du mos majorum et de toutes les valeurs romaines traditionnelles. Bien sûr, en plus des écrits poétiques, il y avait ceux plus politiques, dont tout un panel de lois (lois contre le célibat ou la promotion de mère de famille nombreuses par exemple).

Par contre, quel est cet article de base ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constantinople
Hilote de Sparte


Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: Propagande d'Auguste?   Ven 13 Nov 2009 - 2:44

Quelques remarques peripheriques :

Je crois me souvenir qu'Ovide fut banni de Rome pour un endroit qui ne l'enchanta que trés peu, vers la mer noire. Ses poésies vantant ouvertement la sensualité, l'érotisme, l'adultère et j'en passe ne cadraient pas trés bien avec la tentative d'auguste de renouveler la morale romaine, des patricien et du Pater Familias....Ce bannissement fera évoluer radicalement sa poesie mais pas suffisamment pour qu'il revienne dans les bonnes graces d Auguste.

Mécène fit beaucoup pour les arts en general, Mais le revers de la médaille est qu'en faisant dépendre les artistes directement du pouvoir impérial, on peut dire qu'il a surtout servi à la propagande assez conformiste d'Auguste et de sa morale, de son pouvoir. Comme le dit Deck, l'Eneide de Virgile en fait partie...

Je crois me rappeller aussi qu'en maniere de "communication" Mecene se montera un très precieux atout lors de sa guerre contre Antoine, en lançant une campagne assez géniale sur le thème des dieux romains affrontant les dieux égyptiens, et Antoine s'étant fait ensorceler par la sorcière orientale Cléopâtre...Campagne qui aura un grand effet auprès de Rome, alors que la popularité etait plutot du coté d'Antoine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vort
Dominus et Deus
avatar

Masculin Nombre de messages : 1116
Date d'inscription : 05/02/2009

MessageSujet: Re: Propagande d'Auguste?   Dim 19 Juin 2011 - 0:51

Je viens de voir le documentaire (plutôt réussi) sur arte, le destin de Rome qui m'a fait entrevoir une toute autre facette du personnage complexe qu'est Octave Auguste.

Effectivement il excellait en matière de propagande, c'était un orateur très doué. Ce n'était pas un grand chef de guerre mais il a su s'attibuer une partie des mérites de la bataille de Philippe (où l'armée du triumvirat Marc-Antoine/Octave/Lépide a vaincu celle de Brutus), et a surtout récolté les lauriers de la victoire contre le pirate Sextus Pompée en Sicile (alors qu'ils auraient du revenir à son officier Agrippa) et a celle d'Actium (où Antoine et Cléopâtre lui ont quand même échappé).

Au delà de la propagande, le documentaire m'a fait entrevoir Auguste comme un personnage beaucoup plus sombre que je ne me l'imaginai jusqu'à présent.
C'est notamment le côté cruel du personnage que j'ignorai.
Dans le documentaire on l'aperçoit en tran de contraindre un soldat à se suicider pour sauver la vie de son fils, juste après la bataille de Philippes.
Est-ce un épisode fictif ou est-il rapporté par un historien? D'après wikipédia, il aurait commis de nombreux "actes de cruautés personelle" durant la période qui a suive l'assassinat de César.

Qu'en est-il vraiment?

Beacoup retiennent d'Auguste l'empreur sage et vertueux mais on semble oublier la cruauté et le machiavélisme d'Octave. En attendant je vais me plonger dans la Vie d'Auguste de Suétone...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Togirix
Haruspice de Tarquina
avatar

Masculin Nombre de messages : 277
Age : 45
Localisation : Epomanduodurum (Séquanie)
Date d'inscription : 28/10/2005

MessageSujet: Re: Propagande d'Auguste?   Mer 13 Juil 2011 - 16:29

Chez les Romains, de toute façon, tout était propagande, montage et falsification. Tout cela pour servir des buts politiques.

A commencer par la fondation de Rome.

Même à titre personnel, les Romains avaient pour habitude de s'inventer des lignages afin de se rattacher à un supposé ancêtre glorieux quand ce n'était pas carrément un dieu ...

Citation :
la Vie d'Auguste de Suétone

C'est un beau récit mais ça n'en reste pas moins de la propagande ... Surprised

Les auteurs antiques aimaient bien flatter les grands dans le sens du poil afin d'en tirer quelques bénéfices. Rares sont les portraits critiques que l'on trouve sur les empereurs.

_________________