AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bouclier hoplite

Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe
Hilote de Sparte


Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 27/05/2010

MessageSujet: Bouclier hoplite   Lun 27 Sep 2010 - 18:17

Je ne suis pas sûr d'être dans la bonne rubrique mais voici ma dernière réalisation.

Ce bouclier fait 96 cm de diamètre, a un bombé de 13 cm et pèse 8 kg.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaxilas
Périèque de Messine


Masculin Nombre de messages : 49
Localisation : Lugdunum / Gallia Narbonnensis
Date d'inscription : 26/04/2009

MessageSujet: Re: Bouclier hoplite   Lun 27 Sep 2010 - 18:47

Je ne sais pas non plus si nous sommes dans la bonne rubrique...

Le bouclier présente bien.
Face externe : le choix du griffon est-il argumenté ou est-ce une question de goût personnel ?
Face interne : le système de préhension n'est pas très historique.
Il devrait y avoir une poignée centrale et centrée (le porpax) imposante, c'est celle qui repose sur l'avant-bras (je modère le propos en disant qu'il semblerait exister des cas - rares - de poignée "centrale" décalée).
La 2ème poignée ou antilabè (= contreprise ou prise d'en face) doit se trouver quasiment au bord du bouclier côté droit, vu de dedans, à la mesure du bras du porteur...
Un système de cordage devrait faire le tour du bouclier sur la face interne, destiné à : faciliter la manipulation ? porter le bouclier en bandoulière lors des marches ? suspendre le bouclier au mur ? (débat ouvert).

Questions : de quoi est faite la structure du bouclier ?
est-ce fait "maison" ?
de quoi est recouverte la face interne ?

Remarque : je trouve le bouclier léger pour cette dimension. Mais si tout est historiquement respecté, 8 kg maxi c'est formidable et je suis preneur de la recette...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe
Hilote de Sparte


Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 27/05/2010

MessageSujet: Re: Bouclier hoplite   Mar 28 Sep 2010 - 23:00

Je vais tenter de répondre ou bien éventuellement soulever d'autres questions à partir de ces remarques postées sur les forum de Monde Antique et de la Legio VIII.

Ce Griffon n'est pas issu d'une représentation antique de bouclier grec mais figure sur une poterie grecque des 5/4ème siècle (av. J.C. bien sûr). Je l'ai retenu pour l'esprit et la représentation qui ne me semblent pas en opposition avec les figures connues sur les représentations de boucliers. Tout en changeant des représentations les plus courantes, voir habituelles.

En ce qui concerne le système de tenu sur la face intérieure du bouclier.
Certes il y a de nombreuses représentations qui présentent un large et long système de maintien de l'avant bras placé au centre de la face. Egalement la poignée à saisir de la main est souvent représentée comme étant un cordon lâche que l'on saisi et qui semble être la continuation d'une corde maintenu par quelques points décrivant une cercle concentrique au diamètre extérieur du bouclier. Cette corde présente de plus un aspect décoratif certain.



Uploaded with ImageShack.us

Là il y a ( à mon avis) un problème entre la source et la pratique ou l'expérimentation. Car qui a déjà construit et manipulé des boucliers médievaux, romains ou autre connait l'importance de l'implantation des points de portage et notamment de la position de ces points par rapport au centre de gravité du bouclier. Si votre manipule est décalée par rapport au centre de gravité votre scutum va tirer en haut ou en bas ou tourner à gauche ou à droite. De même pour un système à énarmes (terme médiéval) comme le bouclier de hoplite si le point résultant des fixations des deux énarmes (celle proche du coude plus celle de la poignée de la main) est éloigné du centre de gravité du bouclier votre bouclier va vous tirer vers soit vers le coude, soit vers l'avant ou le vers l'extérieur ou l'intérieur et devient rapidement épuisant.

Autre problème, la poignée. Si elle n'est pas fixe et rigide elle ne vous permet de maitriser le bouclier ce qui est plutôt gênant et fatiguant. L'usage montre qu'il faut empoigner quelque chose de quasiment rigide et solidaire au bouclier et non pas une corde qui offre de la latitude dans tous les sens.

Expliquer le fait que la fixation proche du coude est implantée ainsi afin d'avoir un bouclier décentré qui permette de protéger son compagnon de gauche ne me convainc pas. Avec un bouclier de un mètre de diamètre (c'est quand même assez énorme) il n'y a pas grande difficulté à se couvrir mutuellement.

Autre aspect de la chose, qui peut penser que durant deux ou trois siècles d'existence (je ne sais plus exactement) les boucliers des hoplites grecs ou des lacédémoniens (Sparte) ou des Corinthiens etc ... qu'ils soient issus des citées ou des villages ont été conçus et réalisés dans un même moule avec la même facture ?
Personnellement je pencherais vers l'hypothèse d'une beaucoup plus grande diversité que ce que les représentations laissent voir.
Mais c'est vrai, on a que les représentations à voir.

Sur certaines on distingue des détails qui peuvent porter à réflexion.




Uploaded with ImageShack.us
Le guerrier de gauche ne semble pas posséder un bouclier avec la fixation au centre et sa poignée de semble pas non plus être fixée en bordure du bouclier.

Pour le guerrier du milieu le système de fixation de l'avant bras est assurément de petite dimension.

Si cela vous intéresse je pourrai (car je ne l'ai pas sous la main ce soir) vous montrer une image ou sans équivoque l'"énarme" centrale n'est pas au centre mais encore beaucoup plus vers l'avant (à environ 1/3 de diamètre du bord du bouclier...

Voilà mes interrogations et j'ai essayé de concilier l'historicité et la pratique car je compte bien m'en servir beaucoup (expérimentation Archer Versus Piétons, l'Ost en Marche, etc ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaxilas
Périèque de Messine


Masculin Nombre de messages : 49
Localisation : Lugdunum / Gallia Narbonnensis
Date d'inscription : 26/04/2009

MessageSujet: Re: Bouclier hoplite   Jeu 30 Sep 2010 - 13:20

La question sur le choix du griffon faisait seulement référence à l'éventuelle intention de représenter plus précisément des Grecs de Méditerrannée occidentale ou si c'était par goût personnel.

Concernant le système de préhension :
- je ne vois pas l'intérêt de fixer à l'intérieur une corde ayant fonction de guirlande décorative et dans laquelle on risque seulement de s'empêtrer lors du combat !
L'esthétique n'est jamais absente du monde grec mais le pragmatisme non plus !
- la plupart du temps elle court dans un ensemble de boucles métalliques disposées autour du bouclier. On y observe à chaque passage un flot de cordelettes qu'on représente souvent (abusivement ?) par des pompons et qui pourraient être plutôt des noeuds ou ganses visant à maintenir ladite corde, et dénouables le cas échéant (port du bouclier ?)
- elle est fixée à proximité de la main (juste au-dessus et au-dessous) ce qui laisse peu de flottement et, à volonté, peut être recouverte d'un tortillon de corde visant à la rigidifier et à augmenter son épaisseur, facilitant la préhension.

Sur la centralité du porpax :
Nous ne sommes justement pas dans le cas de bouclier romain / scutum que j'ai manipulé ou de bouclier médiéval que j'avoue ne pas connaître plus que ça.
Mais ce sont des boucliers longs, avec un équilibre naturel par gravité. L'aspis koilè est ronde avec un poids réparti.
Je place, il est vrai, le porpax (poignée centrale) avec un léger décalé vers le haut par rapport au centre de gravité pour avoir un bouclier bien en place.
Mais le poids porte sur l'avant bras. D'ou postiton centrale. L'aspis bouge surtout en rotation sur elle-même.
Ce n'est pas un bouclier avec lequel on "gesticule" : il est beaucoup trop lourd pour ça.
Les boucliers avec préhension décalée que j'ai vus sont soit extêmement légers, soit au cinéma... (ou les deux !)

Sur la standardisation :
J'accepte du sur-mesure quand l'hoplite s'équipe à ses frais. Moins quand la cité équipe des citoyens pauvres comme cela a été le cas au fil des années et lors de la guerre du Péloponnèse.
On mentionne régulièrement (c'est la tarte à la crème) la fabrique de boucliers du père de Lysias à Athènes qui comptait 120 esclaves : on est presque dans de la manufacture et je ne crois pas que les esclaves aient eu beaucoup de lattitude pour s'exprimer quant aux standards.
Enfin, quand on voit l'esprit de règle, le sens du "canon" des Grecs, leur vision classique, que ce soit en musique, en céramique ou en architecture qui laisse peu de marge à la créativité échevelée, que les boucliers aient été quasiment copiés-collés ne me surprendrait pas.

Sur l'utilisation :
Je fais momentanément par paresse de recherche l'impasse sur ce roi de Sparte délarant que le bouclier est d'entre toutes les armes la plus importante car elle protège tout le rang et pas seulement son porteur.
L'hoplite ne se bat pas seul en principe. L'objectif est la phalange.
Si tu intègres une phalange avec un systèmpe de préhension décalé, tu vas créer une "dent creuse", une brèche dans le mur.
Si, comme il est habituel, je suis ton père, ton fils, ton frère, ton cousin, ton voisin... à tes côtés dans la phalange et que je perçoive la fantaisie du bouclier comme une mise en danger de ma personne, mais encore plus du groupe, voire de la cité, je vais participer à cette sacrée pression civique qui remettra dans le rang !
Il est louable de se servir beaucoup du bouclier mais aussi comme on s'en servait, c'est-à-dire dans les conditions de l'époque.

Enfin, en quelle matière est le bouclier ? Structure et couverture intérieure ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe
Hilote de Sparte


Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 27/05/2010

MessageSujet: Re: Bouclier hoplite   Jeu 30 Sep 2010 - 17:44

Merci pour ces avis et informations, je les garde en tête.
Le bouclier est réalisé à partir de contre-plaqué de 15 mm d'épaisseur fait de cercles concentriques superposés et collés. Recouvert de lin.
A l'intérieur il est simplement peint.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe
Hilote de Sparte


Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 27/05/2010

MessageSujet: Re: Bouclier hoplite   Mer 17 Nov 2010 - 21:26

Après un peu d'utilisation j'ai modifié l'implantation des sangles avec le portax au centre.

Voici le casque qui vat avec.



Uploaded with ImageShack.us
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaxilas
Périèque de Messine


Masculin Nombre de messages : 49
Localisation : Lugdunum / Gallia Narbonnensis
Date d'inscription : 26/04/2009

MessageSujet: Re: Bouclier hoplite   Jeu 18 Nov 2010 - 0:07

Ah oui ! pas mal...
Donne nous tes impressions d'utilisation du bouclier avec poignées selon ancienne pose et selon nouvelle. Ca m'intéresse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe
Hilote de Sparte


Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 27/05/2010

MessageSujet: Re: Bouclier hoplite   Jeu 18 Nov 2010 - 9:41

Mon expérience est encore limitée car je n'ai pas eu trop d'occasion de le porter jusqu'à présent. Cependant déjà pour le garder posé sur l'épaule le long du corps le bras (de l'épaule au coude) a une position verticale plus naturelle. Et également quand on tend le bras entièrement en avant (comme représenté souvent sur les peintures) le bord du bouclier repose également en partie sur l'épaule ce qui aide à supporter la charge.
Mais je le répète il me faudra beaucoup plus de pratique pour porter un jugement solide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaxilas
Périèque de Messine


Masculin Nombre de messages : 49
Localisation : Lugdunum / Gallia Narbonnensis
Date d'inscription : 26/04/2009

MessageSujet: Re: Bouclier hoplite   Ven 19 Nov 2010 - 12:40

Bien sûr, mais c'est intéressant tout de même.
Nous avions débattu plus tôt de la centralité du porpax / poignée de bras.
Pour ma part, je n'ai porté que des boucliers avec cette poignée centrée (je veux dire de vrais boucliers avec âme en bois etc... j'en ai porté d'autres "simili grecs" mais ce n'était pas du matériel de valeur archéologique).
Il est intéressant de connaître donc les impressions avec un même matériel et la poignée posée de deux manières différentes.
Il est sûr que seule une utilisation prolongée ou une comparaison avec d'autres produits peut être vraiment concluante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bouclier hoplite   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bouclier hoplite
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bouclier magnétique pourrait protéger les vols habités vers Mars
» Bouclier compagnie
» Saint Michel apparaît tenant son Bouclier de Vérité, suivi de Notre-Dame des Douleurs
» Que l'Amour soit ton bouclier
» "Que l'Amour Soit Ton Bouclier"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde Antique :: Actualités et Méthodes de l'Antiquité :: Musées, Expositions et Evènements-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit