AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La République Romaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gab
Menuisier de Byblos


Masculin Nombre de messages : 156
Age : 28
Date d'inscription : 12/04/2005

MessageSujet: La République Romaine   Jeu 14 Avr 2005 - 16:01

Bonjour à tous. Ce topic sera consacré à la République romaine sous toutes ses coutures : magistratures, organes du gouvernement etc... (soyons large !!). Mais tout d'abord une rapide présentation du sujet.

La République Romaine commence en 509 av J.c avec la chute de Tarquin le Superbe et se termine en 27 av J.C avec l'instauration du principat par Auguste. Soit la bagatelle de 482 années d'existence !!. Ce régime repose sur trois piliers essentiels : les assemblées, les magistrats et le Sénat. Le magistrat suprême est le Consul. Un consul commande l'armée, préside les séances du Sénat et est revêtu de l'imperium. Rome possède deux consuls élus pour un an par les comices centuriates.

Voilà j'ai fini ma petite présentation, avis à ceux qui veulent enrichir le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steuf
Hiérodoule de Mercure


Masculin Nombre de messages : 7779
Age : 26
Localisation : Près de Chaumont (52)
Date d'inscription : 13/11/2004

MessageSujet: Re: La République Romaine   Jeu 14 Avr 2005 - 20:22

Tu es si bien parti, nous te laisserons bien continuer sur ta lancée ! Allez, je vais enrichir un petit peu :


Comment parler de la République Romaine sans évoquer le Cursus Honorum, en latin "Course aux Honneurs" : les jeunes patriciens romains pouvaient se faire un nom dans l'armée ou dans la politique. Ces deux éléments de la vie romaine étaient d'ailleurs assez liés. Un jeune homme devait en effet passer par le grade de tribun laticlave (c'est à dire, 5 des 6 officiers subordonnés au commandant d'une légion, la plus grande unité de l'armée romaine) pour pouvoir accéder aux magistratures supérieures du système.

Un jeune politicien était d'abord questeur, charge qui l'amenait à travailler dans le domaine des finances avec notamment le rôle de contrôleur fiscal. Les questeurs sont au nombre d'une vingtaine et élus par les Comices tributes. A Rome en particulier, deux questeurs gardaient le Trésor de l'Etat, ainsi que les enseignes militaires et les rouleaux du Sénat.

Puis, l'on pouvait être élu édile, toujours par les comices tributes. Le poste d'édile se situait dans l'administration de la ville. Les édiles, au nombre de quatre, s'occupent aussi bien du balayage des rues que de la distribution de blé par l'Anone aux défavorisés, en passant par l'organisation des jeux publics ou la milice urbaine.

Ensuite, il y avait possibilité d'être élu préteur, cette fois-ci par les comices centuriates. Là, on commence à rentrer dans la haute magistrature. Il y a huit prêteurs, qui dirigent les tribunaux, remplacent les consuls en leur absence, et peuvent occuper des fonctions très importantes en temps de guerre (c'est à dire un peu tout le temps...).

Enfin venaient les deux consuls, proposés par le Sénat, ratifiés par les comices curiates, et élus par les comices centuriates. Gab a détaillé leur rôle. J'ajouterai juste que les consuls peuvent nommer un Dictateur, en cas de crise, en lui remettant tous les pouvoirs.

Toutes ces magistratures, à part la magistrature extraordinaire de la dictature, qui s'effectue sur six mois, étaient renouvelées chaque année.

Intéressons-nous maintenant aux Censeurs. Il y a deux censeurs, choisis parmi des ex-consuls, élus par les comices centuriates tous les cinq ans et pendant dix-huit mois. Ce sont eux qui choisissent les sénateurs, adjugent les travaux publics et recensent les citoyens.

Il exite aussi des proconsuls et des propréteurs. Ils sont choisis parmi les ex-consuls et ex-préteurs, et gouvernent les provinces. Ils sont nommés par le Sénat, détiennent les pouvoirs civils et militaires dans leur provinces et restent en charge généralement un ou deux ans.


Voilà, j'ai pas mal enrichi en fait ! Bon, il me reste à me documenter sur une autre magistrature exceptionnelle, mais alors elle a dû être vachement vachement exceptionnelle parce que je n'en ai entendu parler qu'une fois... Il faudra juste attendre la rentrée prochaine (si personne ne complète d'ici là) parce que la source en question se trouve au CDI de mon lycée.

_________________
Si vis copyrightem, para bellum.


Dernière édition par le Lun 30 Avr 2007 - 23:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanit
Dominus et Deus


Féminin Nombre de messages : 2176
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: La République Romaine   Ven 15 Avr 2005 - 14:43

Merci Feust et Gab ! Un topic interessant ! Laughing
T.

_________________
Tout choix est effrayant, quand on y songe: effrayante une liberté que ne guide plus un devoir. A. Gide (les Nourritures terrestres)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citadelle-fr.com/
Cassandre
Prophétesse


Féminin Nombre de messages : 3148
Age : 107
Date d'inscription : 05/01/2005

MessageSujet: Re: La République Romaine   Ven 15 Avr 2005 - 17:17

cela fait du bien de lire des informations comme celles là... merci pour votre travail messieurs !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cine-acteur-info.forumactif.com/index.forum
Ramsès
Dominus et Deus


Masculin Nombre de messages : 2308
Age : 27
Localisation : Belgicus
Date d'inscription : 06/02/2005

MessageSujet: Re: La République Romaine   Ven 15 Avr 2005 - 20:45

Tien, c'est ce que je suis en train de voir en Histoire ...

(hé si on voit des trucs Razz )

_________________
Ce que nous faisons dans la vie, résonne dans l'Eternité.

Citation Egyptienne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanit
Dominus et Deus


Féminin Nombre de messages : 2176
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: La République Romaine   Ven 15 Avr 2005 - 22:05

Je pense que toute source d'enrichissement sera appréciée Laughing
Mais Feust et Gab n'ont certainement pas terminé !
T.

_________________
Tout choix est effrayant, quand on y songe: effrayante une liberté que ne guide plus un devoir. A. Gide (les Nourritures terrestres)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citadelle-fr.com/
Gab
Menuisier de Byblos


Masculin Nombre de messages : 156
Age : 28
Date d'inscription : 12/04/2005

MessageSujet: Re: La République Romaine   Sam 16 Avr 2005 - 13:01

Bien deviné Tanit, je n'ai effectivement pas terminé. Je crois que tu as très bien parlé des magistratures Feust. Je rajoute cependant quelques informations sur la création de ces magistratures, sur les tribuns de la plèbe ainsi que sur les magistratures exceptionnelles. Ensuite je parlerai du statut du citoyen romain.

Les tribuns de la plèbe sont créés en 493 av J.C au nombre de deux. En 471 ils sont cinq. Obligatoirement plébéiens, ils sont les seuls à pouvoir convoquer les conciles plébéiens et les comices tributes. Ils ont le droit de veto contre tous les magistrats cum imperio (sauf le dictateur). Ils sont inviolables, celui qui osait porter la main sur un tribun de la plèbe était déclaré sacer (c'est à dire voué au dieux infernaux).
Les premiers censeurs apparaissent en 435 av J.C et le préteur en 367, il remplace le préfet de ville (ce dernier était chargé de garder la ville en l'absence des consuls).


Passons maintenant aux magistratures exceptionnelles :


Le dictateur comme l'a dit Feust est nommé par un Consul sur décision du Sénat pour une durée de 6 mois. Il est omnipotent et irresponsable, c'est à dire que l'on ne pourra pas l'attaquer sur ses actes après son mandat. Lors de la dictature, tous les pouvoirs des autres magistrats sont suspendus (sauf pour les tribuns de la plèbe).

Le dictateur a néanmoins l'obligation de se faire assister par un maître de cavalerie qu'il choisit lui-même. Le maître de cavalerie peut n'avoir exercé aucune charge. Il ne peut être destitué après sa nomination et reste en place autant de temps que le dictateur.

J'en arrive maintenant à une magistrature beaucoup plus rare (je pense que c'est celle que tu a évoqué Feust) il s'agit de la dignité d'interroi. Examinons de plus près cette petite bête : la dignité d'interroi est très ancienne (elle remonte à la royauté), lorsque le roi et plus tard les consuls meurent dans l'exercice de leurs fonctions le Sénat recueille le droit d'auspice et nomme un interroi (seulement parmi les sénateurs patriciens) auquel il transmet ce droit. Au bout de cinq jours, l'interroi désigne un autre interroi et ainsi de suite jusqu'à l'élection de nouveaux consuls.

Voilà j'ai fini ,je peux maintenant parler de la citoyenneté romaine.

La citoyenneté romaine est composée de plusieurs droits indépendants les uns des autres, que l'on peut posséder en totalité ou en partie. La citoyenneté s'obtient par la naissance ou par morceaux.
Elle peut se perdre par rejet volontaire (vraiment très rare) en se faisant citoyen d'une ville indépendante (par exemple colonie latine) ou par déchéance (deminutio capitis. Ce dernier cas comprend trois degrés : la deminutio minima ne porte que sur les droits privés, la deminutio media est la perte du droit de cité et enfin la deminutio maxima est la perte du droit de cité conjoint à la perte de la liberté. L'ancien citoyen devient alors esclave mais la deminutio reste révocable
J'allai oublier de parler de la distinction entre citoyenneté complète (civis optimo jure) et incomplète (civis minuto jure) que possèdent les affranchis et les colons qui partent fonder une nouvelle cité soit en Italie soit à l'étranger. Elle est basée sur un nombre inégaux de droits.
Le citoyen complet possède un droit de cité complet qui comprend d'abord des droits civils : jus connubii (droit de se marier régulièrement) et jus commercii (droit de faire des actes juridiques) et également des droits politiques : jus suffragi (droit de vote) et jus honorum (droit d'exercer une magistrature).
Mais tous ces droits ne vont pas sans certains devoirs. En effet, le citoyen romain est tenu au service militaire et à l'obligation de payer le tribut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steuf
Hiérodoule de Mercure


Masculin Nombre de messages : 7779
Age : 26
Localisation : Près de Chaumont (52)
Date d'inscription : 13/11/2004

MessageSujet: Re: La République Romaine   Sam 16 Avr 2005 - 17:01

Oui voilà Gab, c'est de l'interroi que je parlais ! Je me rappelais qu'il y avait le mot roi dedans et que le mandat était extraordinairement court, mais je ne me souvenais plus du tout du terme exact... Merci !

Eh bien, ton exposé sur la citoyenneté est bref mais déjà très riche ! thumright

_________________
Si vis copyrightem, para bellum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gab
Menuisier de Byblos


Masculin Nombre de messages : 156
Age : 28
Date d'inscription : 12/04/2005

MessageSujet: Re: La République Romaine   Jeu 21 Avr 2005 - 19:43

Juste pour dire que le prochain message concernera les comices. Je l'écrirai bien maitenant mais hélàs l'appel enivrant des mets m'oblige à quitter Internet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanit
Dominus et Deus


Féminin Nombre de messages : 2176
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: La République Romaine   Ven 22 Avr 2005 - 0:38

Nous attendrons les Comices !! Very Happy
T.

_________________
Tout choix est effrayant, quand on y songe: effrayante une liberté que ne guide plus un devoir. A. Gide (les Nourritures terrestres)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citadelle-fr.com/
Gab
Menuisier de Byblos


Masculin Nombre de messages : 156
Age : 28
Date d'inscription : 12/04/2005

MessageSujet: Re: La République Romaine   Ven 22 Avr 2005 - 20:09

Je vous avais promis hier un petit exposé sur la définition des Comices, c'est chose faite et le voici. Je n'ai également pas pu m'empêcher dans l'élan de la rédaction de lui adjoindre un supplément sur le déroulement du vote et sur le fonctionnement des Comices. Bonne lecture !

Les comices sont divisées en trois catégories : les comices Curiates, les comices Centuriates, les comices Tributes.

Les comices Curiates sont un simple souvenir de l'époque royale. Les patriciens y conservent la majorité malgré les mesures populaires. Leur rôle est religieux : conférer l'imperium aux magistrats cum imperio (élus par les comices Centuriates) et (mais seulement jusqu'en 339 av. J.-C.) valider les lois des autres comices. Les comices Curiates se réunissent au forum.

Les comices Centuriates se basent sur les cadres censitaires du système de Servius Tullius. Au Ve siècle av. J.-C. l'ensemble des cinq classes formant le corps social est divisé en 193 centuries. La première classe comprend 18 centuries équestres et 70 centuries, les deuxième, troisième, quatrième, et cinquième classe comprennent 70 centuries chacune. Il existe également des citoyens hors classe qui composent deux centuries d'ouvriers deux centuries de musiciens et une de capite censi. Le rôle des comices Centuriatesest d'élire les magistrats supérieurs, de voter certaines lois, de voter les déclarations de guerre, de juger en appel les sentences des magistrats lorsqu'il y a provocatio ad populum.

Les comices Tributes sont à l'origine des conciles plébéiens, groupés dans les cadres constitués par les tribus serviennes.C'est là que sont élus les tribuns de la plèbe et les édiles plébéiens.Ces assemblées gagnent de l'importance en même temps que grandissent les pouvoirs des tribuns. A tel point que les patriciens prennent l'habitude de de venir y voter. Au IIIe siècle av. J.-C. les comices tributes représentaient le peuple entier. Les comices tributes sont également chargés d'élire les édiles curules et les questeurs ainsi qu'une partie des 24 tribuns militaires annuels à partir de 287 av. J.-C. Ils votent la plupart des lois (que le Sénat la plus ratifiée depuis 339 av. J.-C.)


Je vais maintenant parler du vote aux Comices :

Les élections si elles sont d'abord orales deviennent vers la fin du IIe siècle av. J.-C. secrètes et écrites. Les citoyens défilent pour voter un à un sur une sorte de pont devant l'urne (pons suffragiorum). Le vote est à deux degrés: Tout d'abord, chaque citoyen vote dans le groupe auquel il appartient, le vote est acquis à la majorité relative. Puis chaque groupe prend la valeur d'une unité et le vote a lieu à majorité absolue. Le bulletin de vote est une tablette de bois portant les lettres V R pour oui et A pour nom. Lorsqu'il s'agit d'un jugement, les bulletins portent les lettres D (damno) et L (libero).On raye l'une des deux formules pour voter.


Passons maintenant au fonctionnement de ces institutions :

Les comices Centuriates et Tributes sont convoquées vingt-quatre jours à l'avance. Les comices Centuriates qui représentent le peuple en armes ne peuvent se réunir qu'en dehors de l'enceinte sacrée, sur le terrain du Champ-de-Mars. Les comices Tributes se réunissent au forum mais votent au Champ-de-Mars. Toutes deux commencent par une cérémonie religieuse et sont remis à un autre jour si les auspices sont défavorables, si un orage éclate ou si l'un des assistants est victime d'une crise d'épilepsie (mal comitial).

Dans les comices Centuriates, on tire au sort la centurie de la première classe qui commence le vote (centuria praerogativa) et ce sont à cause de ce système les deux premières classes qui détiennent la majorité.
Dans les comices Tributes la majorité est donnée aux propriétaires terriens grâce au nombre prédominant des tribus rurales
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanit
Dominus et Deus


Féminin Nombre de messages : 2176
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: La République Romaine   Sam 23 Avr 2005 - 2:04

Fort interessant ! Pourrais-tu préciser comment toutes ces instances s'articulaient au niveau de l'etat-nation. comment s'organisait l'expression des autres villes et des provinces ?
T.

_________________
Tout choix est effrayant, quand on y songe: effrayante une liberté que ne guide plus un devoir. A. Gide (les Nourritures terrestres)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citadelle-fr.com/
Steuf
Hiérodoule de Mercure


Masculin Nombre de messages : 7779
Age : 26
Localisation : Près de Chaumont (52)
Date d'inscription : 13/11/2004

MessageSujet: Re: La République Romaine   Dim 24 Avr 2005 - 13:07

Et j'ajoute que, non seulement ce topic est très intéressant et très instructif, mais en plus il n'a vu encore aucun dlire prendre forme en son sein ! Y'en a pas beaucoup, des topics de la sorte, ici !

_________________
Si vis copyrightem, para bellum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gab
Menuisier de Byblos


Masculin Nombre de messages : 156
Age : 28
Date d'inscription : 12/04/2005

MessageSujet: Re: La République Romaine   Dim 24 Avr 2005 - 16:56

C'est vrai Feust, ce sujet va peut être gagner le record "Topic ayant survécu le plus longtemps sans délir(ium tremens).." D'une certaine manière c'est triste, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gab
Menuisier de Byblos


Masculin Nombre de messages : 156
Age : 28
Date d'inscription : 12/04/2005

MessageSujet: Re: La République Romaine   Dim 24 Avr 2005 - 20:49

Je réponds à ta demande Tanit. Je parlerai d'abord de l'Italie puis des provinces.

Sous la République l'organisation de l'Italie est assez complexe. Il ya Rome tout d'abord mais aussi des territoires fédérés et des territoires annexés. Sur les territoires fédérés on peut distinguer les colonies latines et les villes fédérés sur les territoires annexés les colonies romaines des municipes et des préfectures.

Parlons tout d'abord des territoires fédérés.

La colonie latine est composée de Latins et de Romains qui perdent alors leur citoyenneté complète. Il ya deux périodes historiques pour la fondation des colonies latines. La première va du début de la République à 268 av J.C. Sous cette période les colonies latines sont plutôt favorisés par Rome au niveau du statut.Les citoyens avaient le droit de vote à Rome et obtenait la citoyenneté complète lorsqu'il s'installait dans cette dernière. A partir de 268 les habitants des colonies latines n'ont plus ces droits. Cette situation dure jusqu'à la guerre sociale de 90-88 av J.C où les colonies obtiennent la citoyenneté complète. Le système institutionnel de ces colonies est basée sur le système de Rome.
Les villes fédérés sont de deux sortes. Tout d'abord les villes qui ont conclu avec un Rome un foedus aequum. Elles conservent leurs institutions politiques, leurs tribunaux. Leurs habitants ont la citoyenneté incomplète (sans le droit de vote à Rome ) mais obtiennent assez facilement la complète. D'autre part les villes ayant conclu avec Rome un foedus iniquum : elles renoncent pratiquement à toute indépendance mais conserve un système politique et des institutions autonomes

Passons maintenant aux territoires annexés.

La colonie romaine est constituée exclusivement de Romain (généralement 300 à l'origine) qui conservent tout leur droit de citoyen à Rome et possèdent même certains privilèges comme l'exonération d'impôts et l'exemption de service militaire. Le modèle politique de ces cités est une copie conforme du modèle romain.
Les municipes quant à elles sont des villes annexées par Rome (qui leur demande tributs et service militaire) mais qui conservent institutions et droit. Les municipes sont de deux types : d'une part les plus indépendantes dont les habitants ne sont absolument pas citoyen romain et d'autre part celles dont les habitants possèdent la citoyenneté incomplète sans droit de vote. En 42 av J.C les habitants des municipes sont tous des citoyens complets.
Enfin il y a les préfectures. Les préfectures ne possèdent pas d'autonomie dans leur gestion interne. Elles sont administrées par des préfets d'origine romaine qui s'occupent de tout. Les habitants ont la citoyenneté incomplète sans le droit de vote. En 42 av J.C comme les muncipes, elles obtiennent la citoyenneté complète.

Les provinces sont organisées indépendamment en fonction d'une Lex provincialis rédigée par le général victorieux et ayant reçu l'approbation du Sénat. La lex provincialis fixe la condition de chaque cité par rapport à Rome.

Il y a d'abord la ville sujette. Elle doit verser un impôt. Rome organise la vie de ces cités avec une Lex civitatis. La lex civitatis peut varier selon la cité.
Il existe également des villes libres (celles qui s'étaient déclarées amis des romains). Elles sont exemptes d'impôts, leurs habitants ne sont pas citoyens romains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanit
Dominus et Deus


Féminin Nombre de messages : 2176
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: La République Romaine   Ven 6 Mai 2005 - 2:02

Je n'avais pas vu que ce topic avait eu une suite !! Surprised
(Je ne sais pas pourquoi mais le système ne me prévient plus des messages qui arrivent en réponse aux sujets marqués comme "à suivre"!
Alors fatalement j'en "loupe" Embarassed
Celui-là m'interessait particulièrement parce qu'on s'est interrogés ailleurs, sur la notion de citoyen et sur le cheminement des idées nécessaire à partir du siécle des lumières (en France) pour que l'homme s'émancipe , revendique la citoyenneté et repousse l'état de sujetion.
Est-il possible de faire un parallele entre le citoyen de la République romaine et le citoyen post 1789 ?
Qu'est-il advenu de la citoyenneté sous l'empire (romain Wink ), quand le citoyen (homme libre non patricien, mais patricien également ) a-t-il pu se sentir sujet ?....
T.

_________________
Tout choix est effrayant, quand on y songe: effrayante une liberté que ne guide plus un devoir. A. Gide (les Nourritures terrestres)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citadelle-fr.com/
Steuf
Hiérodoule de Mercure


Masculin Nombre de messages : 7779
Age : 26
Localisation : Près de Chaumont (52)
Date d'inscription : 13/11/2004

MessageSujet: Re: La République Romaine   Ven 6 Mai 2005 - 23:40

Je crois que le plébéien de la République se sentait très sujet aussi !

Sinon, je pense qu'en effet, on peut faire le rapprochement entre le soulèvement de -509 qui chassa le dernier roi étrusque et instaura la République pour un demi-millénaire, et la Révolution Française, puis dans les deux cas il y a eu l'empire... C'est vrai que ça se fait écho, dans les annales de l'Humanité. Les proportions ne sont cependant pas du tout les mêmes pour la durée des ères respectives.

_________________
Si vis copyrightem, para bellum.


Dernière édition par le Lun 30 Avr 2007 - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanit
Dominus et Deus


Féminin Nombre de messages : 2176
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 09/02/2005

MessageSujet: Re: La République Romaine   Sam 7 Mai 2005 - 2:13

Feust a écrit:
Je crois que le plébéien de la République se sentait très sujet aussi !

Là est toute la question ! Laughing
T

_________________
Tout choix est effrayant, quand on y songe: effrayante une liberté que ne guide plus un devoir. A. Gide (les Nourritures terrestres)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citadelle-fr.com/
A'legs
Dominus et Deus


Masculin Nombre de messages : 2369
Age : 27
Localisation : Fers Luperis
Date d'inscription : 18/04/2005

MessageSujet: Re: La République Romaine   Sam 7 Mai 2005 - 10:07

Tanit a écrit:
Feust a écrit:
Je crois que le plébéien de la République se sentait très sujet aussi !

Là est toute la question ! Laughing
T

C'est l'histoire du membre et de l'estomac Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steuf
Hiérodoule de Mercure


Masculin Nombre de messages : 7779
Age : 26
Localisation : Près de Chaumont (52)
Date d'inscription : 13/11/2004

MessageSujet: Re: La République Romaine   Sam 7 Mai 2005 - 10:54

Eh oui... Les deux classes sociales étaient interdépendantes, soit, mais il n'empêche que la plèbe n'avait pas le meilleur rôle quand meme...

_________________
Si vis copyrightem, para bellum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A'legs
Dominus et Deus


Masculin Nombre de messages : 2369
Age : 27
Localisation : Fers Luperis
Date d'inscription : 18/04/2005

MessageSujet: Re: La République Romaine   Sam 7 Mai 2005 - 11:17

Les deux sont indissociables:
Si les membres ne nourissent pas l'estomac, les membres aussi en pâtiront Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leheuluc
Nomade de la steppe


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: numismate de la période république romaine    Lun 6 Juin 2011 - 17:52

Gab a écrit:
Bonjour à tous. Ce topic sera consacré à la République romaine sous toutes ses coutures : magistratures, organes du gouvernement etc... (soyons large !!). Mais tout d'abord une rapide présentation du sujet.

La République Romaine commence en 509 av J.c avec la chute de Tarquin le Superbe et se termine en 27 av J.C avec l'instauration du principat par Auguste. Soit la bagatelle de 482 années d'existence !!. Ce régime repose sur trois piliers essentiels : les assemblées, les magistrats et le Sénat. Le magistrat suprême est le Consul. Un consul commande l'armée, préside les séances du Sénat et est revêtu de l'imperium. Rome possède deux consuls élus pour un an par les comices centuriates.

Voilà j'ai fini ma petite présentation, avis à ceux qui veulent enrichir le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leheuluc
Nomade de la steppe


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Re: La République Romaine   Lun 6 Juin 2011 - 17:54

connaissance en monnaie antique république romaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La République Romaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
La République Romaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Légion Romaine et troupes de la République Romaine
» Coriolan, Nicolas Poussin : question sur ce tableau
» CUSTINE (Adam-Philippe) Général de division de la République
» Sainte Françoise Romaine et Saint Dominique Savio, commentaire du jour "Pardonne-nous nos offenses..."
» PARANORMAL : Fondation reconnue d'utilité publique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde Antique :: Civilisations antiques :: L'Italie et le monde romain-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit